« Assassin’s Creed Unity » ou le petit jeu des 7 erreurs historiques

iwatch

Attention, cet article dévoile certains éléments du scénario du jeu.

A peine sorti, Assassin’s Creed Unity suscite les polémiques. Techniques pour la plupart (de nombreux joueurs lui reprochent ses ralentissements intempestifs), politiques pour d’autres (Jean-Luc Mélenchon y voit une relecture réactionnaire de la Révolution et de Robespierre) , ou tout simplement historiques : même si Ubisoft dit les assumer, de nombreux anachronismes parsèment notamment les rues du Paris de 1791, année durant laquelle se déroule la majeure partie de l’aventure. Petite liste non exhaustive.

« Aux grands hommes, la Patrie reconnaissante ». La formule est célèbre, et figurerait à bon droit sur la restitution du monument dans Assassin’s Creed Unity si celui-ci se déroulait quelques années plus tard. Car, si l’affectation de l’édifice en nécropole est bien votée en 1791, celle-ci n’est finalisée qu’en 1793.

Voir article complet

« Astérix, le domaine des dieux » : une opération réussie, à la gauloise

skype

Que ce fut long et laborieux ! Pas moins de huit longs-métrages d’animation adaptés d’Astérix depuis la publication du premier album en 1959, et pas un seul de vraiment réussi. Une véritable malédiction. A peine mieux s’agissant des films en prises de vues réelles, si l’on veut bien considérer Astérix et Obélix contre César (Claude Zidi, 1999) et Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (Alain Chabat, 2002) comme des réussites. Et voilà, qu’en cette fin de 2014, année morose s’il en fut, se produit l’inespéré : un bon Astérix, Le Domaine des Dieux, et en 3D relief s’il vous plaît ! Toute la saveur de l’album, publié il y a plus de quarante ans, en 1971, agrémentée de trouvailles cinématographiques et scénaristiques réjouissantes. Il était temps…

Voir article complet

top